Faut-il déclarer l’achat d’une citerne d’eau de pluie ?

Pour réduire un tant soit peu l’utilisation de l’eau potable dans les ménages, le stockage de l’eau de pluie est devenu une solution alternative salutaire. Destinée uniquement à l’usage domestique (cela n’inclut pas la consommation), cette eau peut être obtenue grâce à l’installation d’un système de recueillement. La citerne d’eau en fait partie intégrante et permet de stocker un grand volume d’eau de pluie grâce à son importante capacité de contenance. Cependant, pour en jouir pleinement, vous devez respecter la réglementation en vigueur concernant ce genre de dispositif. Voici ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Déclaration de l’achat d’une citerne d’eau de pluie : une démarche obligatoire sous certaines conditions

L’installation d’un système de récupération d’eau de pluie est soumise à certaines règles fixées par l’État. Lorsque vous envisagez un tel projet, il ne suffit pas de mettre en place le récupérateur et de commencer à exploiter les eaux recueillies. Il faut avoir également le réflexe citoyen de déclarer son utilisation dans votre concession. Toutefois, il convient de préciser que cette déclaration n’est obligatoire que dans certains cas bien particuliers :

  • lorsque votre installation de collecte de l’eau de pluie est connectée au réseau d’assainissement collectif ;
  • lorsque l’eau de pluie est utilisée au sein de votre habitation pour différents usages domestiques
  • en ce qui concerne l’installation, il faut que l’eau récupérée ait ruisselé sur une toiture inaccessible.

Ce sont donc des préalables importants à remplir afin de jouir pleinement de ce don de la nature que représente l’eau de pluie.

Que doit contenir exactement la déclaration ?

C’est auprès de la municipalité qui couvre votre lieu de résidence que doit se faire la déclaration de l’achat de votre citerne d’eau de pluie. Dans ladite déclaration, l’utilisation du réservoir pour recueillir les eaux devra être mentionnée. Vous devrez également donner la situation géographique de la maison en précisant la ville, le quartier et votre code postal.

Voir aussi   Comment nettoyer une cuve à eau ?

Il vous faudra par ailleurs évaluer approximativement la quantité d’eau que vous utilisez au sein de votre ménage. Toutes ces informations sont à spécifier dans votre déclaration. Cette dernière peut se faire sur papier libre. Une fois à la mairie, dirigez-vous vers le service en charge de l’assainissement pour déclarer votre achat.

Les avantages d’installer un système de récupération d’eau de pluie

Le recueillement d’eau de pluie a pour objectif de vous faire économiser l’eau potable destinée uniquement à la consommation alimentaire. Grâce à ce système de récupération, vous allez pouvoir éviter le gaspillage et alléger vos factures à la fin du mois. Dans ce contexte, les eaux recueillies ne sont employées que pour exécuter les tâches ménagères. Au nombre de celles-ci, il est possible de citer :

  • l’arrosage d’un jardin ;
  • le lavage de la terrasse d’une maison ;
  • le remplissage de la chasse d’eau des toilettes sanitaires ;
  • la lessive ;
  • le lavage d’un véhicule ;
  • etc.

L’eau de pluie apparaît donc comme une solution complémentaire. Pour en bénéficier, vous devez installer la cuve ou le récupérateur hors sol ou en terre. Il faut également éviter d’appliquer, dans la citerne, un produit antigel.

L’achat d’une citerne d’eau de pluie

Si vous envisagez d’installer dans votre habitation un récupérateur d’eau de pluie, il n’y a rien de mieux que d’opter pour une citerne. Celle-ci vous permettra de récolter assez de litres d’eau pour satisfaire vos besoins domestiques au quotidien.

Pour ce faire, vous pouvez consulter un comparatif des meilleures offres de citerne afin d’identifier celle qui possède un bon rapport prix / capacité de stockage. Il est important de préciser également que vous devez avoir une préférence pour une citerne d’eau de pluie équipée d’un robinet. Ce mécanisme vous permettra en effet d’extraire plus facilement le liquide.

Voir aussi   Comment installer une pompe sur une cuve à eau ?

Pour votre achat, vous pouvez choisir entre différents modèles. Vous avez les citernes d’eau d’une capacité de 1 600 litres, elles sont disponibles entre 500 et 1 000 euros. Il y a les contenants de 4 000 litres dont le coût peut aller jusqu’à 2 000 euros. Pour stocker en grande quantité l’eau de pluie pour les travaux de maison, vous pouvez privilégier les citernes de 5 000 litres dont le prix peut atteindre 2 500 euros.

Le choix des cuves dépend du volume d’eaux de pluie que vous voulez recueillir. En ce qui concerne l’installation du système de récupération, vous pouvez demander à l’entreprise de plomberie un devis. Cela vous permettra d’avoir une idée globale des dépenses à effectuer.

L’entretien de la citerne d’eau de pluie

Après avoir effectué la formalité administrative de déclaration à la mairie, vous pouvez jouir pleinement de l’eau de pluie stockée chez vous. Toutefois, il est important que vous adoptiez un suivi régulier concernant l’hygiène de la citerne.

Pour ne pas vous retrouver dans une mauvaise posture lors de la visite inopinée des agents de l’inspection sanitaire, vous devez être irréprochable. Il vous faudra donc inclure dans l’entretien de la maison, le nettoyage régulier de votre récupérateur d’eau. Voici comment procéder :

  • faire une vérification vous-même ou par une entreprise spécialisée de l’état des équipements tous les 6 mois ;
  • s’assurer que le réseau de distribution de l’eau de pluie n’est pas connecté au réseau d’eau potable de consommation ;
  • installer des robinets identifiables (distincts) pour chaque réseau de distribution ;
  • effectuer une vidange de la citerne après quelque temps d’utilisation afin d’avoir toujours un contenu propre et bien traité ;
  • mettre à jour le carnet d’entretien sanitaire concernant l’installation en y inscrivant toutes les informations importantes.
Voir aussi   Calculer le volume d'une cuve de récupération d'eau de pluie

De même, vous devez effectuer un contrôle de votre réseau de stockage d’eau de pluie par un agent technique provenant de la mairie de votre localité. En cas de non-exécution de cette obligation, des sanctions peuvent vous être appliquées, par exemple la coupure de tout votre système de récupération d’eau.

Il importe donc que vous respectiez scrupuleusement les recommandations citées plus haut afin de n’avoir aucun problème avec vos autorités municipales. La déclaration de l’achat d’une citerne d’eau de pluie est alors subordonnée à des frais d’entretien et de suivi constants. Ce sont des formalités dont vous devez impérativement vous acquitter.

En résumé, l’achat d’une citerne d’eau de pluie doit être déclaré sous certaines conditions. Il faut que le système de stockage de l’eau de pluie soit connecté avec le réseau d’assainissement collectif. Aussi, vous devez déclarer votre achat lorsque les eaux recueillies sont utilisées à l’intérieur de votre foyer.

Laisser un commentaire