Comment choisir sa cuve / son récupérateur d’eau de pluie ?

La cuve de récupération d’eau de pluie est un dispositif qui présente de nombreux intérêts. En plus d’être économique, pratique et surtout écologique, elle est utile dans les jardins. Plusieurs personnes l’adoptent dans leurs maisons pour ses nombreux avantages. Il existe à cet effet plusieurs types de modèles de cuves sur le marché. Le choix de ces dispositifs peut parfois se révéler complexe pour ceux qui ne maîtrisent pas exactement les caractéristiques du produit. Cependant, il est possible d’opter pour le meilleur récupérateur pluvial, en se basant sur quelques critères. Découvrez donc à travers ce guide détaillé, les critères de choix !

Choisir sa cuve / son récupérateur d’eau de pluie en fonction de son type

Vous pouvez trouver, sur le marché, plusieurs types de cuve. Pour choisir le récupérateur d’eau de pluie qui correspond aux besoins de votre ménage, vous devez prendre connaissance des formes existantes. Vous pourrez à ce titre distinguer :

  • Le système aérien de perception d’eau pluvial,
  • La cuve enterrée de récupération d’eau des ondées,
  • Les réservoirs souples pour récupérer l’eau issue d’une averse.

Votre choix doit s’opérer en fonction de l’usage que vous voulez en faire puisque chaque récupérateur à son mode de fonction.

Les cuves de perception

Les cuves de perceptions des eaux de pluies de type aérien sont les plus prisées pour une utilisation murale. Elles sont également installées sur les balcons, au niveau des points de chute des chéneaux. L’emploi de ces types de dispositifs se fait avec un raccord de canalisation qui sert généralement de filtration des déchets. Ce conduit composé d’un filtre permet également d’empêcher la putréfaction des eaux de pluies recueillies.

Voir aussi   Comment nettoyer une cuve à eau ?

Vous pouvez avoir l’assurance, qu’avec les récepteurs aériens, le flot récupéré demeure intact pendant une longue période. Il est possible d’utiliser l’eau de pluie engranger pour faire l’arrosage des plantes, des gazons, des potagers et également des fleurs de votre jardin. Sans oublier, son usage sous forme de sustentations de la chasse d’eau dans les toilettes et éventuellement pour le lavage de vos linges. En plus, l’installation de ce type de récupérateur d’eau de pluie est assez simple.

Les cuves enterrées

La cuve enterrée récupérateur des eaux d’averses est un dispositif que vous pouvez choisir puisqu’il est également pratique. Toutefois, il faudra néanmoins prévoir de faire quelques aménagements de terrassement.

Les réservoirs souples

En ce qui concerne les réservoirs souples, ils représentent de même un compromis idéal. De quoi, vous permettre d’avoir dans votre maison, un système flexible de perception des eaux.

Choisir selon le matériau de fabrication de la cuve

La qualité des matériaux de fabrication est un critère qui prévaut dans le choix d’un récupérateur d’eau de pluie. Ce dernier, contrairement à celles liées au stockage, vous permet d’estimer les aspects techniques du système de récupération.

Les cuves de réception aérienne des eaux d’ondées sont en majeure partie disponibles sur le marché sous diverses formes. Elles sont fabriquées avec des matières comme la résine qui sont résistantes aux rayons ultraviolets. Vous pouvez également opter pour les récupérateurs en polyéthylène ou encore en polypropylène.

Les récupérateurs d’eaux de pluie enterrés sont fabriqués généralement avec de l’acier, le béton et bien d’autres matériaux rigides. Les citernes de perception souples sont fabriqués à partir des matériaux d’origine synthétique.

Voir aussi   Est-il possible de créer un réservoir d'eau ? Si oui, comment ?

Prendre en compte le volume de la cuve

Pour choisir un récupérateur d’eau de pluie, vous pouvez prendre en considération les litres de contenances. En effet, il existe des dispositifs avec des volumes pouvant contenir entre 1000 et près de 20000 litres d’eau d’averse. La capacité est majoritairement évaluable en fonction du type de modèle. À ce titre, vous devez prendre en compte l’usage et la surface de votre jardin pour trouver la cuve qui répond à vos attentes.

Les récupérateurs aériens peuvent stocker entre 200 et 2000 litres d’eau. Vous pouvez faire votre choix en considérant la zone superficielle d’arrosage, pour ce qui relève de votre jardin. Plus la superficie et le nombre de personnes dans la famille est élevé, plus vous aurez besoin d’une quantité de volume élevée. A titre d’illustration, pour une surface de 400 m², il faut prévoir entre 3000 à 7000 litres d’eau.

Si vous comptez utiliser en supplément le récupérateur d’eau de pluie pour les besoins de votre maison, il faudra choisir un plus grand volume. Vous devez choisir un réservoir capable de retenir au minimum 4500 litres.

Faites un comparatif pour choisir votre cuve d’eau de pluie

Pour trouver le modèle adapté à vos attentes, vous pouvez faire un comparatif. Comme vous le saviez, l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie est l’alternative parfaite pour réduire vos consommations d’eaux potables. Faites donc une comparaison des formes, des designs et surtout de la capacité. Vous pouvez choisir une cuve de modèle classique ou originale.

Les réservoirs aériens sont commercialisés sous forme de vases, de tonneaux et bien d’autres. En fonction de votre décoration, vous pouvez miser sur un dispositif basique ou encore plus esthétique. Il est également possible de dissimuler les cuves aériennes pour qu’elles passent inaperçues.

Voir aussi   Comment installer une cuve récupérateur d'eau de pluie ?

Les récepteurs d’eau d’averse enterrés sont pour leurs parts assez pratiques puisqu’ils peuvent être installés sous un sol en béton ou argileux. Dans le dernier cas, il faut veiller à réaliser un drainage pour favoriser l’écoulement des eaux souterraines. Vous trouverez sur le marché des formes et des couleurs variés.

Par ailleurs, les récupérateurs d’eaux pluviales sont commercialisés avec des accessoires. Ces derniers permettent non seulement d’installer facilement le dispositif mais aussi de favoriser sa performance. Vous pouvez distinguer entre autres les socles, les robinets, les couvercles, les collecteurs filtrants etc.

Vous pouvez aussi choisir votre cuve d’eau en prenant en compte celle qui est facile d’entretien. Le mode de nettoyage de la cuve aérienne est différent du récupérateur enterré et de la citerne souple. Sans compter que l’entretien annuel des dispositifs de récupération enterrés est soumis à des règlementations légales. Prenez donc toutes les informations sur les modes d’installations et les réglementations pour savoir exactement quel modèle choisir.

Vous disposez enfin de tous les critères à prendre en considération avant de choisir votre cuve récupérateur d’eau de pluie. Il vous revient alors d’opérer votre choix en optant pour le système qui vous convient le plus.

Laisser un commentaire