Achat récupérateur d’eau – Peut-on bénéficier d’aide ?

Pour donner vie à un habitat durable, il faut installer un certain nombre de dispositifs répondant à ce concept. C’est le cas notamment des installations dédiées à la récupération d’eau de pluie. Parmi les plus plébiscitées, on compte les cuves à eau. En plus des divers avantages qu’offre un récupérateur d’eau, de nombreux propriétaires sont encouragés par les éventuelles aides financières associées. Ces financements existent-ils réellement ? Si oui, quelles sont leurs spécificités et modalités ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les aides financières dédiées à l’achat récupérateur d’eau.

Y a-t-il vraiment des aides dédiées à la récupération d’eau de pluie en France ?

La France accorde une place importante au concept de développement durable dans lequel elle s’est résolument engagée. Ainsi, le gouvernement a mis en place diverses mesures visant à vulgariser l’utilisation de systèmes pratiques et efficaces. Ce sont notamment les installations et infrastructures permettant de limiter l’utilisation de ressources en eau potable.

Par conséquent, l’installation d’un dispositif comme le récupérateur d’eau de pluie est fortement encouragée par l’État. En effet, il a avantage à la fois économique et écologique en termes d’énergie. Pour motiver davantage les propriétaires de maisons, l’État a donc mis en place, depuis plusieurs décennies, diverses aides et subventions. Ainsi, il est donc bien possible de bénéficier d’aide pour l’achat d’un récupérateur d’eau de pluie. Il en est de même au niveau des localités, avec un ensemble d’aides financières achat récupérateur d’eau, régionales et municipales.

Les aides financières de l’État pour l’achat d’un récupérateur d’eau

Les subventions financières mises en place par l’État et dédiées à la récupération d’eau sont nombreuses et variées. Parmi les plus connus, en voici quelques-unes.

Voir aussi   Calculer le volume d'une cuve de récupération d'eau de pluie

Le crédit d’impôt récupération d’eau de pluie de 15 %

Avec le crédit d’impôt récupération d’eau de pluie, l’État finance, à hauteur de 15 % du matériel TTC, tout achat d’équipements de récupération d’eau de pluie. Ce financement particulier concerne l’ensemble des dispositifs de récupération des eaux de pluie recueillies à travers des toitures. Ces eaux collectées doivent surtout faire l’objet d’une utilisation exclusivement extérieure. Il peut alors s’agir de l’arrosage du jardin ou du nettoyage de la voiture, entre autres. Le crédit d’import relatif à l’achat d’un récupérateur d’eaux pluviales a été introduit en France le 30 décembre 2006 par l’article 49 de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques.

Dans un premier temps, cette subvention concernait les achats d’équipements réalisés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2012. Les 15 % de subvention sont notamment portées sur le montant des équipements éligibles. Dans le cadre d’une même résidence principale, la somme des dépenses donnant droit au crédit d’impôt ne peut aller au-delà de 8 000 euros. Cette disposition concerne la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2015 et les personnes célibataires, veuves ou divorcées. Pour ce qui est des couples mariés assujettis à une même imposition, l’aide financière est alors limitée à près de 16 000 euros. Il faut malheureusement savoir que depuis 2016, le crédit d’impôt n’est plus disponible en France.

Les autres aides financières achat récupérateur d’eau de pluie de l’État

En plus du crédit d’import à 15 %, il existe d’autres subventions publiques liées à l’État. Elles sont dédiées à l’achat de système de récupération d’eaux pluviales. C’est le cas en particulier de la prime proposée par l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). La principale mission de cette agence est d’aider les familles les moins avantagées à vivre dans un environnement sain et confortable. Cette subvention récupérateur d’eau de pluie mise en place par l’ANAH participe à l’amélioration de l’efficacité énergétique des foyers. En plus de l’achat de récupérateur d’eau de pluie, elle concerne :

  • les systèmes de chauffage performants,
  • le double vitrage,
  • l’isolation, etc.
Voir aussi   Peut-on mettre du fioul dans une cuve a eau ?

Sur internet, il est possible de calculer vos aides grâce à une simulation gratuite et de bénéficier jusqu’à 1000 euros supplémentaires. Il faut également préciser que le type d’investissement de citerne d’eau aérienne design ou enterrée, n’est plus financé par l’ANAH. La lignée d’aides financières dédiées aux récupérateurs d’eau de pluie ne se limite pas là. On peut aussi y ajouter l’éco-PTZ (Prêt à Taux Zéro) et le prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah) de la CAF, également disparus.

Les aides financières départementales et régionales pour l’achat récupérateur d’eau

En plus des aides financières récupérateur d’eaux pluviales au niveau étatique, il est possible de compter sur d’autres au niveau départemental ou régional. En effet, elles sont actuellement nombreuses, ces communes et régions qui accordent des subventions et aides financières. Ces dernières sont également mises en place dans le cadre du développement durable. Alors si vous résidez dans certaines de ces localités, vous pourriez être financé pour l’installation de systèmes de récupération et de stockage d’eau de pluie. En voici quelques exemples notoires.

Dans le département du Puy-de-Dôme

Les aides existantes dans le département du Puy-de-Dôme sont assez intéressantes. Plus précisément, dans la ville de Romagnat, les autorités locales ont créé un programme d’aide pour l’achat de récupérateur d’eau de pluie. Il touche également les composteurs ou encore les systèmes hydro-économes. Il en est de même à Issoire où 40 % de subvention sont proposées.

En Hauts-de-Seine

En Hauts-de-Seine, le conseil général contribue financièrement à l’achat d’un équipement comme le récupérateur d’eau de pluie. Les bénéficiaires peuvent alors toucher jusqu’à 50 % du montant de leur investissement.

Voir aussi   Comment choisir sa pompe de relevage ?

En Martinique

En Martinique, l’aide financière prévue est à hauteur de 50 %, 80 % voire 90 %. Elle est attribuée en fonction du profil social du foyer. Pour bénéficier de cette subvention, il faut être propriétaire ou locataire d’une maison individuelle. Également, le récupérateur d’eau concerné doit afficher un volume de cuve compris entre 1000 et 10 000 litres. Parmi les modalités d’attribution, il y a aussi la prise en charge des travaux par un professionnel labellisé.

Dans le Finistère

Dans les Communes du Pays Bigouden Sud, les investissements récupérateur d’eau de pluie peuvent être remboursés à hauteur de 30 euros par bac et par foyer. Quant à Brest Métropole, elle accompagne les particuliers et les aide à acheter des réservoirs à prix préférentiel. Cela a beaucoup contribué à l’expansion des systèmes de récupération d’eaux pluviales dans le département du Finistère.

Laisser un commentaire